Rencontre avec un ‟touriste” qui n’a plus quitté Wissant depuis 1975. Aujourd’hui, Michel Coënen, Président de l’Association ‟Flobarts des Deux-Caps” et propriétaire de l’hôtel de la Plage à Wissant, revient sur son coup de cœur pour le Site des Deux-Caps.

Michel Coënen, pouvez-vous nous raconter votre découverte de Wissant et du Site des Deux-Caps ?

J’ai découvert Wissant comme touriste en 1965 et client de l’hôtel de la Plage ! C’est là qu’est né mon coup de cœur pour la perle sauvage de la Côte d’Opale !
En 1975, je suis venu m’installer et travailler comme Architecte à Wissant avec pour préoccupation, la valorisation du style local, son intégration et déjà la sauvegarde du paysage. En 1980, mon investissement dans la commune s’est concrétisé avec le rachat du moulin, aussitôt ouvert en musée. Aujourd'hui, il est en travaux de mise en sécurité. Je voulais sauver cet immeuble, témoin de l’histoire et de l’âme de Wissant. La rivière risquait d'être busée en vue de la réalisation d'un parking et le moulin vendu à EDF et remplacé par une résidence de loisirs pour ses employés. Si aujourd'hui ce n'est heureusement plus possible, ça l'était à l'époque !
Trois ans plus tard pour éviter que l’hôtel de la Plage soit racheté par des promoteurs, je me portais acquéreur auprès de Monsieur et Madame Routier, les propriétaires de l’époque, qui aspiraient à une retraite bien méritée ! Je ne me doutais pas dans quelle aventure je m’étais lancé ! Construit en 1888, inadapté aux normes de sécurité, l’établissement était condamné à la disparition.
Avec patience et persévérance, j’exploite aujourd’hui 30 chambres sur les 50 dont disposait l’hôtel dans les années 80.
Comme je le dis souvent, ce n’est pas le grand luxe mais son calme, son originalité, son caractère assurent un séjour familial et authentique à Wissant !

Votre engagement sur le Site des Deux-Caps se concrétise également par une action associative riche ?

Oui, vivre Wissant c’est partager ses émotions, son authenticité naturel ! Membre de l’Office de Tourisme de La Terre des 2 Caps dès 1975, je me souviens d’une réunion pour travailler l’image et l’évolution de la station balnéaire et de mon intervention : à la question "que faut-il faire pour son développement ?" je répondis "surtout ne faites rien !
Il faut dire, qu’à cette époque, la côte belge bénéficiait d’un programme ambitieux de promotion immobilière de la Panne à Knokke, ce qui me faisait dire, ‟au plus il bétonne la côte, au plus vous verrez de visiteurs recherchant l’émotion naturelle de Wissant et du Site des Deux-Caps”.
Bien sûr, il faut s’adapter aux évolutions de la demande des visiteurs. A l’hôtel, les chambres sont plus spacieuses et plus confortables mais aucune n’a de télé ! Rares sont les visiteurs qui la demandent, ils réclament plus volontiers le WIFI et privilégient la randonnée.
En 1999, j’ai participé à la création de L’Association « Flobarts des Deux-Caps » en fédérant toutes les bonnes volontés d’Ambleteuse, Audresselles, Audinghen et Wissant.  Très vite, autour de François Guennoc et des élus de l’époque, Martial Herbert, Jean-Pierre Coupin et Joël Lecouffe… se sont regroupés des passionnés de la valorisation de notre patrimoine maritime, la conservation et la pratique du flobart ! 
Nous restons ainsi vigilants à conserver l’accès de nos plages d’échouage traditionnel. Il est difficile d’énumérer toutes les actions et manifestations auxquelles nous avons participé au cours des ces quinze dernières années (avec le Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale, la Communauté de Communes de La Terre des 2 Caps et les communes du périmètre du Grand Site de France…). Ce patrimoine fait vraiment partie de l’identité des paysages du Site des Deux-Caps !

Association « Flobarts des Deux-Caps »
Le moulin- 62179 Wissant
www.flobart.org