L'insertion professionnelle est devenue essentielle pour les différents partenaires de la démarche Grand Site de France. Depuis 2012, Didier Leprêtre anime les 3 Ateliers Chantier Insertion (A.C.I.) : Rivages Propres, l'AAEPM et l'AES. Il accompagne toute la semaine les équipes sur le terrain, et assure les réunions avec les différents encadrants.

Yohan MINET : encadrant de l’Atelier Chantier Insertion « Rivages Propres »

Après plusieurs emplois chez Novandie ou à Capécure, Yohan Minet rejoint l’association Rivages Propres en 2009. Il met en pratique la théorie apprise et validée par un BTS Gestion Protection de la Nature avec option Gestion des Espaces naturels.
A 27 ans, il encadre une équipe de 8 personnes âgées de 25 à 40 ans intervenant en priorité de Wimereux à Audresselles et parfois sur le Gris-Nez. Il est particulièrement fier des travaux réalisés sur le sentier de la Baie Saint-Jean, des opérations de fascinage en bord de mer et du dernier ouvrage concrétisé sur les dunes de Slack, un crapauduc de près de 140 mètres qui devrait faciliter et sécuriser la quête amoureuse de milliers de batraciens ; un chantier réalisé début février en prélude à la Saint-Valentin !
« Ce chantier du Site des Deux-Caps est un vrai bonheur : la variété des travaux, les conditions de travail et la base de vie, la valorisation qui est faite du travail de mon équipe, je n’ai qu’un souhait… que ça continue !

Michel DORET : encadrant de l’Atelier Chantier Insertion « AAEPM »

Michel Doret, après 22 ans d’expériences professionnelles de salarié puis d’artisan indépendant en menuiserie et travaux généraux, a rejoint une première entreprise d’insertion en 2002, puis l’AAEPM en mai 2011.
Cet encadrant « couteau suisse » intervient avec son équipe de 8 personnes, âgées de 25 à 40 ans originaires de Wissant, Rinxent, Réty et Marquise, sur le secteur compris entre Audresselles et Wissant.
Pour cet habitant de Bazinghen « C’est le matin qu’on gagne sa journée » glisse malicieusement Michel, particulièrement fier des réalisations de son équipe, des murets de pierre sèche à Audresselles (avec plus de 200 tonnes de pierres triées et manipulées) ou de son dernier chantier au Gris-Nez sur « une prairie à trous de bombes » situé à proximité du Sentier du Cap, propriété du Conservatoire du Littoral et occupée par convention par Gonzague Calais, éleveur de moutons boulonnais.

Kevin BATELOT : encadrant l’Atelier Chantier Insertion « AES »

Kevin Batelot est « l’homme du nord » de ces chantiers ACI. Bien qu’originaire de la Moselle, il encadre une jeune équipe de 8 calaisiens âgés de 23 à 28 ans intervenant au nord du Site des Deux-Caps et principalement sur le Cap Blanc-Nez et le secteur de Sangatte-Blériot.
Arrivé en mars 2012, ce jeune homme de 25 ans, titulaire d’un BTS Aménagement Paysager, ne se lasse pas du cadre exceptionnel de travail. « Le Cap Blanc-Nez est un lieu magique. C’est idéal pour « rebooster » des gars qui sont sortis du monde du travail ou n’ayant parfois jamais travaillé. C’est un site « miroir » où notre travail est vu et reconnu par les habitants, les visiteurs et parfois des employeurs ! »
Son équipe a travaillé sur la pose d’une clôture de 360 mètres de long à Haute Escalles. « Un chantier difficile, sans possibilité de faire venir des engins et sur un terrain miné de craie et de silex » précise Kevin. Ensuite, ils ont repris leur ouvrage de sécurisation et de fermeture des bunkers allemands un peu plus de 70 ans après leurs constructions !