Rencontre avec une habitante du Gris-Nez passant, en 2003, d’une résidence secondaire à une présence permanente à Audinghen. Découverte d’Eliane Piret, une passionnée de peinture, de randonnée, de marche nordique, de patrimoine… bref une amoureuse du Site des Deux-Caps !

Eliane Piret, pouvez-vous nous raconter votre découverte d’Audinghen et du Gris-Nez ?

Originaire de Steenwerck (important de prononcer « Stinverque ») dans les Flandres, ma carrière professionnelle m’a rapprochée du littoral et de Calais. Lorsque j’étais à Calais, le Site des Deux-Caps se concentrait essentiellement pour moi au Cap Blanc-Nez ! C’est grâce à mon mari Pierre, qui avait une résidence secondaire au Gris-Nez, que j’ai découvert cet autre cap. Depuis 2003, cette maison est devenue notre résidence principale et Audinghen notre village. Comme Pierre le dit souvent « qu’est-ce-que vous voulez de mieux que le Gris-Nez » !

Votre arrivée sur Audinghen se concrétise également par un engagement associatif et culturel significatif ?

Oui, c’est vrai… je suis désormais à la retraite mais conserve un engagement associatif au S.O. Calais Athlétisme, symbole d’une activité sportive assidue que je pratique encore aujourd’hui avec la marche nordique ! Je fais également partie d’associations, le Club des Ainés et le Comité d’Animation Loisirs d’Audinghen mais également de l’association Flobarts des 2 Caps et la Palette de la Côte d’Opale.

Où avez-vous dévoilé votre talent de peintre ?

Avant de rejoindre la Palette de la Côte d’Opale à Calais en 2012, j’ai découvert la peinture à l’Atelier du Mont Lambert de Michel Ducrocq à Saint-Martin-Boulogne. C’est là que j’ai acquis les bases de la peinture, les différentes techniques… que j’ai rencontré d’autres passionnés de peinture dont certains habitaient également sur le Site des Deux-Caps. Très vite, l’idée de monter une exposition à Audinghen s’est imposée et s’est concrétisée en octobre 2013. Cette première exposition s’est organisée en mémoire de Jean-Michel Bermyn, artiste-peintre de la métropole lilloise dont la commune possédait une œuvre. Monsieur Bermyn habitait une maison au Cran aux Œufs et a peint de nombreux tableaux ayant pour cadre le Site des Deux-Caps. En 2014, avec l’aide de son épouse et de son fils Pierre-Jean, lui aussi peintre, nous avons pu présenter d’autres œuvres. Pour cette seconde édition, nous avions également mené un travail de sensibilisation auprès des enfants scolarisés au RPI de Bazinghen-Audinghen.