Façade maritime du Parc Naturel Régional des Caps et Marais d'Opale, le Grand Site de France des Deux-Caps est au cœur d’un environnement naturel riche et diversifié.
Son périmètre comporte actuellement 5 sites classés et 4 inscrits, ce qui représentent près de  6.431 hectares (dont 2500 ha sur le domaine public maritime), comme les sites classés du Fort Vauban à Ambleteuse, l’Anse du Gris-Nez à Audinghen ou encore les dunes et estuaire de la Slack – Pointe aux Oies à Ambleteuse et Wimereux. Le Site de la Crèche à Wimereux est depuis 2010 en étude préalable de classement.

Nous pouvons également valoriser 5 sites « Natura 2000 », label européen visant à préserver la diversité biologique et valoriser le patrimoine naturel de nos territoires, comme les falaises et pelouses du Cap Blanc-Nez, du mont d'Hubert, des Noires Mottes, du Fond de la Forge et du Mont de Couples, les  falaises du Cran aux Œufs et du Cap Gris-Nez, les dunes du Chatelet, les marais de Tardinghen et les dunes de Wissant, ou encore les falaises et dunes de Wimereux, l’estuaire et basse vallée de la Slack, Garenne et Communal d'Ambleteuse.

Le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'opale, qui intègre les communes de Wimereux et Ambleteuse, a pour objectifs de connaitre et protéger le milieu marin, tout en soutenant le développement durable des activités maritimes qui en dépendent.
La géologie de ce site explique la diversité de ses paysages. Le Grand Site de France des Deux-Caps est composé d’une succession de falaises grises du Jurassique, constituées de marne et de grés, et de falaises crayeuses blanches du Crétacé, de séquences dunaires et de larges ouvertures des baies bordées par les caps. Le Gris-Nez, le plus âgé, courbe le dos sous le poids de ses 160 millions d'années. Le Blanc-Nez, plus droit, plus fier, est né 70 millions d'années plus tard.

Le Site des Deux-Caps est un véritable écrin de nature pour la Région Hauts-de-France (Nord-Pas-de-Calais-Picardie). En effet, 80 % des espèces végétales et animales de la région y sont présentes.
Que ce soit en mer, sur la plage, sur les falaises, dans les dunes et les estuaires, cette nature préservée est à découvrir !
La végétation du Site des Deux-Caps est adaptée aux conditions rudes du milieu : la forme rabougrie des arbustes tel que le lyciet, le troène, l’argousier, couché par le vent est caractéristique de la végétation littorale soumise aux vents violents et aux embruns. On parle alors d’"anémomorphisme".

 A chaque paysage, une végétation et des habitants lui sont associés :

Dans les estuaires, nous trouvons des roselières constituée de joncs maritimes, tandis que sur les jeunes dunes, les oyats poussent et fixent le sable. Au pied du Fort d’Ambleteuse, sur les galets, on trouve le chou marin, qui est l’ancêtre de tous les choux cultivés.
Au printemps, les pelouses du Blanc-Nez revêtissent leur  habit mauve : le gazon d’Olympe.
Cette falaise blanche est également le refuge de nombreux oiseaux : choucas des tours, goélands,  mouettes tridactyles, fulmar boréal… tout ce petit monde crie, jacasse dans une joyeuse cacophonie !
La gestion des pelouses du Blanc-Nez et du Gris-Nez est faite par les moutons boulonnais, espèce réintroduite. Leur pâturage aide Eden 62 à préserver la biodiversité de ces prairies et permet le développement d’un cortège de plantes plus rares les unes que les autres : orchidées, ophris abeille, thym serpolé, ...